Encore une interview SEO, et c'est Sylvain Richard d'AxeNet qui s'y colle...


Bonjour Sylvain, je te propose une tribune sur notre blog car tu es novice en référencement. Et c'est compliqué de se faire un nom dans cet univers de plus en plus concurrentiel. Peux-tu te présenter...


Bonjour Philippe,

Va te faire un nom quand tu portes le mien. " Sylvain Richard ", c'est plus de 5 millions de réponses dans Google. On y trouve de tout, des champions de skate, des jockeys, des chirurgiens, et tout ce petit monde publie des tas de trucs et fait des choses incroyables.

J'ai d'ailleurs un long procès en cours avec mes parents et une demande de modification à l'état civil  qui traine, mais bon, passons là-dessus.

Tout cela pour dire que ce n'est pas facile tous les jours et je te remercie de donner la parole au jeune référenceur que je suis.

En deux mots, j'ai créé une société de nettoyage agence web du nom de AxeNet, et nous essayons de tirer notre épingle de la motte de foin. La particularité contrairement à beaucoup d'agences, c'est que nous maitrisons totalement les arcanes de la balise Title.  Quand on pense que certains en sont encore à la meta keywords, on voit l'extraordinaire chemin parcouru en très peu de temps par nos experts.

Tu as du mal à promouvoir ton blog, qui stagne dans les bas-fonds du classement Wikio, pas trop compliqué de suivre scrupuleusement les guidelines Google ?


C'est sans doute une erreur de jeunesse qui m'a fait inscrire le blog AxeNet dans la catégorie " cuisine ". Mais entre nous, le SEO, c'est quand même une sacrée tambouille.  Cela m'a donc paru logique.

Pour le suivi des guidelines de Google, nous avons un truc, un traducteur de langue de bois développé en interne par l'un de nos meilleurs ingénieurs. Ceci nous permet de respecter à la lettre les pensées les plus secrètes de Matt Cutts. D'ailleurs, cet outil nous a permis de découvrir des choses inavouables. Elles nous servent de monnaie d'échange avec Matt dont les patrons ne souhaitent pas prendre la place de DSK dans les médias.

C'est un apport non négligeable pour l'amélioration de nos positions.

Par contre, je souhaiterai porter réclamation auprès de ton associé et fournisseur du Baume Référencement. Trop de ruptures de stock sur ce produit à forte valeur ajoutée. Et oui, grâce au Baume, nous facturons des premières positions Google sur poker, pilules bleues... à des tarifs défiants toute concurrence.

Tu sais, nous n'avons fait que réaliser le site de la société Pipotron. Comme tu t'en doutes, ils se sont chargés eux-même de leur référencement. Je ne suis donc pas en mesure de t'appuyer concernant l'approvisionnement en baume et lotion.

Je comprends bien que tu puisses être gêné par le fait de ne plus recevoir d'échantillons bleus gratuits de la part de tes clients mécontents, mais malheureusement, je suis totalement impuissant... comme toi... pour faire accélérer leur rythme de production.

Utilises-tu des techniques BlackHat pour tenter de booster tes positions ?


Notre faible niveau d'anglais initial nous a fait nous fourvoyer longtemps dans la recherche du " bla " (communauté malienne) et " cat " (le félin).  Nos expériences nous ont fait radier de la SPA, et madame Demba ne veut plus entendre parler de nous.

Quoi qu'il en soit, nous connaissons personnellement (l'ami du beau-frère du stagiaire de notre poissonnier)  un chapelier auprès de qui nous pensons pouvoir nous approvisionner en chapeau noirs faits main. Je ne te raconte pas comment ça va décoiffer quand on va s'y mettre. J'ai entendu dire qu'un certain tigre et un 512 tremblent déjà.

L'algo Panda, c'est comme une b*te de 30 cm, tout le monde en parle mais personne ne l'a jamais vu ?


Je te ferai rencontrer les chercheurs du baume référencement, tu verras, eux, ils en ont vu...

Je crois d'ailleurs qu'un nouveau marché pourrait s'ouvrir à eux, bien plus rentable que le référencement 100% garanti.

Pour revenir au Panda, c'est à mon avis la meilleure chose qui soit arrivée aux agences en mal de clients. Tout comme vous j'imagine, je reçois trois mails par jour pour me vendre des services qui me permettront de rendre nos sites plus résistants au mangeur de bambous. Panda aura donc permis à des zigotos de faire du chiffre en attendant son arrivée.

Et puis comme tu dis, pour le moment, Panda n'a sévi que chez les anglophones. En Gaule France, qui vivra verra.


Ta conclusion...


Euh..</body> ?


Le jeune padawan SEO sur Twitter

Sur la chèvrerie